Conseils et solutions de défiscalisation

Encore peu connue en France, et donc peu répandue, la défiscalisation est un dispositif qui permet de réduire plus ou moins fortement le montant de ses impôts. Contrairement à certaines idées reçues, la défiscalisation est tout à fait légale. Elle s’attache à différents domaines de la vie courante, même si la défiscalisation immobilière reste la plus fréquemment rencontrée, puisqu’elle concerne également les emplois de personnes à domicile, les contrats d’assurance-vie et autres activités. Tout le monde ne trouve pas un intérêt dans les mêmes domaines et chaque investisseur y perçoit son profit ; d’ailleurs, la défiscalisation ne s’adresse pas à tout le monde, du moins pas de la même manière. Découvrez-en le concept et les dispositifs légaux dans ce dossier.

Comment fonctionne le principe de défiscalisation ?

Si le principal avantage de la défiscalisation consiste à réduire le montant de ses impôts grâce à l’obtention d’un bonus fiscal, elle présente d’autres intérêts pour les investisseurs, comme la possibilité de devenir propriétaire, celle de mieux gérer ses finances ou son épargne, ou encore la formation d’un pécule en vue de la retraite.

Il faut savoir que chaque profil d’emprunteur y trouve ses avantages et que ceux-ci peuvent grandement varier selon les revenus, la situation familiale, l’âge, l’état de santé, le cadre professionnel, etc. En effet, chaque dispositif est unique et répond à un objectif. Toutefois, la défiscalisation peut revêtir deux formes :

  • La réduction d’impôt : la somme est directement soustraite du montant imposé.
  • La déduction d’impôt : la somme est déterminée et déduite du montant du revenu imposable.

Il est à noter que si la défiscalisation est, de fait, accessible à tous, elle concerne essentiellement les contribuables disposant d’un revenu relativement important, car tout procédé repose sur la nécessité d’un investissement de départ, et donc d’une épargne suffisante pour constituer cette avance.

Quels sont les différents dispositifs de défiscalisation ?

Il existe de nombreux domaines possibles en matière de défiscalisation, raison pour laquelle nous ne nous attacherons qu’aux trois principes les plus connus.

La défiscalisation immobilière

Cette solution est la plus rencontrée en France. En effet, elle présente un double avantage puisque le contribuable paye moins d’impôts tout en devenant propriétaire ou en acquérant un patrimoine immobilier. Plusieurs dispositifs ont été mis en place par l’État pour faciliter ce principe et pour apporter une solution à la problématique du logement en France, dont la loi Pinel ou la loi Cosse. Ainsi, le contribuable qui opte pour cette forme de défiscalisation achète un bien immobilier et il profite en échange d’un avantage fiscal.

Par exemple, la loi Pinel permet de bénéficier d’une importante réduction d’impôts dans le cadre d’un investissement sur un bien immobilier locatif non meublé. En effet, cette réduction peut atteindre 21 % et dépend du prix d’achat du bien en question, dans la limite de 300 000 euros. La loi Cosse, quant à elle, permet aux propriétaires qui s’engagent à louer leur bien immobilier à un montant inférieur au prix du marché de profiter d’un abattement fiscal de 85 % sur les revenus locatifs. Ces mesures permettent de faciliter la location de logement dans les zones où la demande est importante malgré une vacance immobilière.

La défiscalisation professionnelle

Cette forme de défiscalisation s’adresse aux professionnels indépendants, c’est-à-dire les travailleurs non salariés que sont les chefs d’entreprise. Moins connue, mais répandue dans ce milieu, elle permet de profiter d’une déduction ou d’une réduction d’impôt grâce aux contrats de mutuelle prévoyance et retraite, notamment en vertu des avantages offerts par la loi Madelin.

La défiscalisation financière

Cette solution consiste en l’investissement dans un ou plusieurs produits financiers en l’échange d’une réduction d’impôts, valable de suite ou au cours de l’année d’investissement. Plusieurs dispositifs sont concernés, notamment le Plan d’épargne retraite populaire (PERP), le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI), etc.

Les derniers dossiers